Lycée Blaise Pascal à Orsay
18-20 rue Alexandre Fleming - 91401 Orsay Cedex - 01 64 86 16 00
Site de l'académie de Versailles

Accueil > Le Secondaire > Des parcours d’anciens élèves de TL > Les parcours classés par catégories professionnelles > Commerce

Commerce

Solène responsable marketing pour le marché francophone

Bac L Spécialité Histoire des arts, option Espagnol LV3

Parcours depuis le Bac :
- Hypokhâgne, Khâgne (lycée Blanche de Castille), Echange Erasmus en Histoire des arts (niveau L3).
- école de commerce (Skema Business School, spécialité en Management Stratégique du Tourisme en dernière année). Obtention d’un master.
- Je vis et travaille à Hambourg, en Allemagne, depuis 2 ans. Je travaille dans le marketing en ligne pour un site de locations saisonnières où je suis en charge du marché francophone.

Quels sont vos conseils pour les étudiants ?
Si vous n’avez pas trop d’idée sur votre poursuite d’étude : suivez vos envies, laissez-vous porter par vos goûts. Si vous avez une idée en tête, foncez ;-) Ceci dit, on entend souvent dire (à tort) que les débouchés sont restreints à l’issu d’un bac littéraire. Ils sont peut-être méconnus. Les grandes écoles de commerce (pour ne parler que de ce que je connais bien) sont actuellement en train d’élargir leurs critères de recrutement et se tournent de plus en plus vers les étudiants issus des formations littéraires. Les capacités de rédaction, le regard critique et l’esprit d’analyse sont autant de qualités que l’on a l’occasion de développer en classes littéraires et qui sont aujourd’hui demandées et recherchées en école de commerce. Il existe par exemple de plus en plus de classes préparatoires littéraires qui incluent dans leur cursus la préparation aux épreuves littéraires d’accès aux écoles de commerce. Les profils littéraires ont aujourd’hui la côte ! ;-)
Je recommande par ailleurs les formations qui donnent la possibilité de faire des stages ou d’acquérir rapidement une expérience professionnelle. Il n’y a qu’en allant sur le terrain que l’on peut se faire une idée de ce qui nous convient vraiment.

Lauriane ingénieur d’affaires Export – Secteur de la téléphonie Mobile

- bac L spé anglais renforcé j’avais une passion pour l’anglais et l’allemand

- Parcours depuis le Bac : BTS commerce international, Licence Affaires Economiques Internationales à Créteil, Master 1 LEA (Langues & Affaires Economiques Internationales) à Sorbonne Nouvelle, Master 2 Commerce Extérieur (Ecole de Commerce « Paris Pôle Alternance ») en alternance

- conseils : ne pas se décourager en se disant que la filière L est « fermée » ; deux personnes de ma classe en L ont choisi aussi des voies complètement différentes ; l’une d’elle est professeur des écoles, l’autre Designer d’Espace et pour ma part je suis dans le secteur Commercial.

Maria assistante commerciale

Je travaille comme assistante commerciale dans une entreprise qui vend des équipements de protection contre les radiations et risques chimiques mortels.

Après le bac L, j’ai fait une licence LCE Italien à Paris puis un master LCE option business et management à Lyon. Je suis partie sur la piste de l’évènementiel car j’ai trouvé un poste de chargé de clientèle chez GL EVENTS mais je ne suis restée que quelques mois et pour des raisons personnelles, je suis partie en Angleterre trois ans où j’ai pu diversifier mes expériences professionnelles.

Je suis devenue assistante commerciale là bas pour une boite de bougies parfumées et j’ai aimé ce travail. Je suis rentrée en France finalement, quand j’ai eu une petite nièce, il y a deux ans, pour être plus proche de ma famille.

Laura Commerciale dans une entreprise de E-commerce

j’ai fait des études de cinéma et continué mes tournages comme scripte pendant quelques années et depuis 10 mis maintenant j’ai arrêté car le métier était trop précaire, et surtout je n’y portais plus autant d’intérêt qu’avant. j’ai souhaité commencer une formation fongecif dans l’assistanat de production, mais une opportunité m’a été offerte de rentrer dans une entreprise de Ecommerce !?
C’est un métier qui est loin de ce que j’avais visé au départ, mais qui se rapproche par certains aspects de la prod. et c’est un travail qui me plait énormément ; je suis dans une super équipe, très jeune et dynamique. Je développe une activité commerciale et marketing sur des grands sites comme Amazon ou CDiscount par exemple, avec des produits attachés aux sports 2 roues. Cela m’a offert une stabilité professionnelle. Je me laisse encore quelques temps mais je sais que je reviendrai à la production, et au cinéma plus généralement. c’est pour cela que je continue de garder mon réseau actif.

Ariane Chef de projet marketing

- J’ai fait une année d’Hypokâgne pendant laquelle j’ai continué à suivre une option Histoire de l’Art puis j’ai choisi d’aller étudier plus spécifiquement l’Histoire de l’Art à la Sorbonne. Suite à ma licence, j’ai intégré en deuxième année (soit en Master 1) une école de commerce (ESCEM) où j’ai bénéficié d’un échange universitaire d’un an au Japon. Diplômée spécialisée en marketing j’ai commencé ma vie professionnelle en tant que Chef de projet marketing. j’ai trouvé un poste chez Greenflex une société de service dans le développement durable. J’y suis restée 2 ans et demi. J’y ai fait pas mal de choses car c’ était une petite équipe : je me suis formée à l’ infographie, j’ai fait les relations presse, organisé des événements (conférences ou autre), j’ai beaucoup travaillé sur le web : gestion et actualisation des sites internet, travaille sur la com interne, mis en place le community management etc.

J’ai déménagé près de Genève, j’ai quitté mon poste pour suivre mon conjoint. Je profite donc de passer du temps avec ma fille en attendant de trouver autre chose.
- conseils pour les étudiants : faites ce qui vous plaît, mais faites le très bien.

Elsa Commerciale internationale

bac L spé histoire des arts
- Licence en Histoire de l’art à Marne la vallée (3 ans), un an de L3 en Histoire (Erasmus en Andalousie) et Master en science et gestion du Tourisme à l’Université Libre de Bruxelles
- j’ai ensuite décidé de m’installer en Allemagne, à Augsburg (Bavière) où vit mon compagnon
J’ai d’abord suivi 4 mois intensifs de cours d’allemand (janv.-mai 2013) et j’ai trouvé un poste dans un call-center à Munich pour une entreprise qui loue des véhicules, Auto Europe. Après 3 mois, j’ai cru que j’allais devenir folle, j’étais en manque de challenge intellectuel ! Donc j’ai repris des cours d’allemand de septembre à novembre 2013, afin de trouver un poste plus adapté.

- J’ai été engagée par une start-up, Snow & Alps, en tant que "trainee in product management & business development". L’entreprise vend des forfaits de ski, location d’équipements et des logiciels de gestion pour les stations de skis. Je suis restée là 8 mois (nov. 2013 - juin 2014), puis j’ai été licenciée, ainsi que d’autres employés, pour des raisons économiques : la start-up a voulu se reconvertir dans les logiciels destinés aux stations de ski, mais n’avait plus de liquidités et avait besoin d’argent pour engager plus d’informaticiens.
- j’ai retrouvé un emploi 4 mois plus tard, plus près de chez-moi : un CDI chez BHT Hygienetechnik, en tant que commercial international ("Mitarbeiterin in international Vertrieb"). Ils vendent des laveurs-désinfecteurs pour instruments chirurgicaux et endoscopes. Je m’occupe des clients internationaux, je réponds aux questions, fais des devis, je gère les commandes, les envois des machines dans le monde, l’aspect financier (les lettre de crédit) etc. J’ai également participé à un salon. Pour le coup, ce poste est loin d’être ennuyeux et très stimulant, car je ne connaissais absolument rien au milieu médical, à la logistique et à l’aspect financier… Donc j’ai beaucoup de choses à apprendre dans un délai assez court et il faut que je sois efficace. C’est vraiment intéressant. Je me suis complètement éloigné de ma formation en histoire de l’art. Je n’aurais jamais imaginé que je puisse faire cela un jour, que j’en aurais les capacités (et encore moins en allemand.. !).

- conseils pour les étudiants ? Un bac littéraire ouvre sur de nombreuses voies auxquelles on ne pense pas, n’hésitez pas à vous informer et surtout ne négligez pas les langues, elles sont réellement importantes dans le monde du travail et peuvent être un atout !

Karen Assistante de direction au siège de Carrefour

Bac L spé histoire des arts
J’ai fait un master de cinéma et audiovisuel à la Sorbonne, avec en tête de travailler dans le journalisme. En parallèle je travaillais en tant que conseillère de vente chez France Loisirs ce qui me permettait de lire plein de livres ! 5 années d’étude pleines de passion mais avec très peu de débouchés.
J’ai donc un peu changé mes plans... plus trop envie d’écrire, mais plutôt envie de prendre l’air. J’ai continué un peu mon job étudiant, et puis je suis partie m’exiler un peu plus de 6 mois en Australie, histoire de perfectionner mon anglais et de faire de belles rencontres.
Quand je suis revenue j’ai pris un travail d’assistante commerciale internationale au siège du groupe Carrefour. J’y ai fait 2ans, avant qu’on me propose le poste d’assistante de direction sur le pôle où j’étais, poste que j’occupe actuellement. C’est un poste très diversifié car je gère administrativement un pôle de 34 personnes, en plus de m’occuper du référencement et de l’organisation des collections internationales (et j’ai tendance à former un peu toutes les nouvelles assistantes commerciales).
Voilà... un emploi orienté commerce qui n’a plus grand chose à voir avec mon cursus mais c’est aussi la preuve qu’on peut tout faire avec un bac L !

Marie Licence Pro de chargée de clientèle en assurance en alternance au CFA IGS Pierre Dupont

Bac L option Histoire des arts
Pourquoi j’ai choisi d’aller en L : Enrichir ma culture générale et parce que c’était une filière qui m’attirait

Mon pacours :
Octobre 2012-Juillet 2014 : BTS Assurances en alternance (chez un agent général AXA)
Juillet 2014 : Obtention du BTS
Octobre 2014 à aujourd’hui : Licence Professionnelle Chargé de clientèle en Assurance en alternance (toujours dans la même agence) Et j’envisage de continuer l’année prochaine en Master Assurance avec en spécialisation objet de valeur/objet de collection/œuvre d’art en alternance (petit retour au source !)

Nadège en école de commerce (Neoma business School)

Bac L spé anglais

j’ai fait 2 ans de prépa littéraire au lycée La Bruyère de Versailles. Et j’ai intégré cette année l’école de commerce de Reims, Neoma Business School. Donc je suis en 1ère année et tout se passe merveilleusement bien pour moi. Outre les cours je fais plein d’activités. Je fais partie de la CoMu (Comédie Musicale) de mon école et nous allons participer au Musical Contest organisé par GEM fin mars. Je fais aussi partie de l’équipe de Pompom girls de Neoma, donc je participe à des shows lors de tournoi, challenges contre d’autres écoles de commerce. Enfin, je fais partie du pôle communication de la radio de mon école, l’association On Air’ms. Mon échange universitaire à l’étranger se déroulera surement au 2ème semestre de ma 2ème année.

voir aussi les catégories stratégie et management et métiers de la culture


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Lycée Blaise Pascal à Orsay (Académie de Versailles)
Directeur de publication : M. Edouard Berteaux, Proviseur