Histoire des arts

Le lycée Blaise Pascal propose depuis de longues années un enseignement d’histoire des arts (option en 1ère L et spécialité terminale L jusqu’à la session du baccalauréat 2020).

La pérennisation de la spécialité histoire des arts est inscrite dans la carte des spécialités académiques à compter de la rentrée 2019 dans la perspective du bac 2021.

Veuillez trouver les éléments de présentation de cette spécialité.

L’Histoire des Arts au Lycée Blaise Pascal

Cette spécialité existe depuis 16 ans au lycée Blaise Pascal. L’Histoire des arts apprend aux élèves à voir, à entendre, à expérimenter les oeuvres et les formes artistiques, afin de mieux penser le monde qui les entoure, de devenir des citoyens autonomes et critiques dans une société saturée d’images, de sons, de mouvements et de traces du passé.

Les grandes formes d’expression artistique sont abordées : architecture et urbanisme, peinture, sculpture, photographie, arts décoratifs et design, cinéma, danse, musique, arts du spectacle… de l’art ancien à l’art contemporain.

Les élèves apprennent à comprendre les oeuvres, à les comparer, à les analyser en les contextualisant ; ils acquièrent ainsi une maitrise des différents langages artistiques et une culture générale qui leur ouvre de nombreuses portes dans le supérieur.

A consulter : Panorama des parcours post-bac de nos anciens élèves (des littéraires, spécialité histoire des arts). Avec la réforme, la spécialité peut être combinée dès la rentrée 2019 à d’autres spécialités littéraires, scientifiques, ou économiques.

Le programme prévisionnel en Première à la rentrée 2019
Six thèmes, traités séparément, permettent d’explorer les grandes questions liées à la création artistique. Les thèmes sont abordés à travers des oeuvres d’époque et de nature différentes.

  1. les matières, les techniques et les formes : production et reproduction des oeuvres uniques ou multiples
  2. l’artiste : le créateur, individuel, collectif ou anonyme
  3. les lieux de l’art : musées, institutions, événements ; leur histoire, leur organisation, leurs limites, etc.
  4. la réception de l’art : commanditaires, critiques, public, postérité
  5. la valeur économique de l’art : le marché, l’économie, leurs lieux et leurs acteurs
  6. la circulation des oeuvres et les échanges artistiques.

Le programme en Terminale
Trois grands thèmes (chaque année, un des thèmes est renouvelé)
– un artiste en son temps : la photographe Tina Modotti
– art, ville, politique et société : les années 50
– questions et enjeux esthétiques : l’art et le sacré